.GAGARIN
the Artists in their Own Words. 2000-2016 | The String Traveller
28.01 jusqu'à 16.04.2017

GAGARIN the Artists in their Own Words est une revue artistique semestrielle internationale, fondée en 2000 par Wilfried Huet. Le magazine est un recueil de textes écrits sur demande ou inédits d’artistes qui travaillent partout dans le monde et qui leur donne la parole en toute liberté.

Contrairement à la pratique courante des revues, GAGARIN a décidé à l’avance de publier une série fermée de 33 numéros. La toute dernière édition sortira de presse début 2017 et marquera l’amorce de The String Traveller, une exposition au S.M.A.K. dont Wilfried Huet sera le conservateur. Le titre fait allusion au premier homme qui a voyagé dans l’espace et qui a donné son nom à la revue: Yuri Gagarine.

Dans l’exposition de groupe, le but de GAGARIN et ‘l’artistanat’ sont associés librement à deux mythes grecs qui se déroulent près du labyrinthe de Knossos: la chute d’Icare et le fil d’Ariane. Dans le scénario actuel de Huet, Icare et Ariane deviennent des alter egos de l’artiste. Le labyrinthe devient le reflet de la société globalisée dans laquelle l’artiste déroule ses fils. Par la disposition spécifique de l’exposition, analogue au rythme, à la position des textes d’artistes et aux espaces blancs dans un numéro de GAGARIN, un riche réseau de liens divergents fait son apparition.

Dans The String Traveller, Huet montre les oeuvres d'une quinzaine d'artistes qui partagent le caractère opiniâtre de GAGARIN: Leonor Antunes, Jack Arnold, Rosa Barba, Maya Deren, Marcel Duchamp, João Maria Gusmão + Pedro Paiva, Bernd Lohaus, Anthony McCall, Roman Ondák, Amalia Pica, Michael Ross, Grazia Toderi, Marilou van Lierop et une référence à Pablo Picasso.

Le S.M.A.K. et GAGARIN ont concentré leurs forces pour la première fois en 2010. Depuis cette date, la revue réside dans le musée comme une contribution vivante à la collection. Tout comme la collaboration a débuté avec l’exposition GAGARIN the Artists in their Own Words – The First Decade et l’événement S.M.A.K. going GAGA, nous clôturons à présent la série avec The String Traveller et un programme complémentaire.