.De la Collection I How beautiful it is and how easily it can be broken 24.06 jusqu'à 01.10.2017

Cher visiteur,

J’étais à la recherche de quelques œuvres d’art. Certaines se trouvaient dans la collection du S.M.A.K. et j’en ai invité d’autres. Leur point commun est leur origine. Elles sortaient de la fièvre du concepteur, de l’espace tumultueux de l’atelier, espérant trouver leur chemin vers un particulier, un institut, une collection. Mais là aussi, elles peuvent disparaître dans les plis de l’anonymat, gravées sans visage, blessées dans le passé. Cela les rend vulnérables.

Il ne m’importe pas de savoir ce qui fait que les œuvres d’art sont des œuvres d’art. Il m’importe plutôt de savoir comment elles trouvent un nouvel environnement, comment elles rencontrent aussi l’autre œuvre d’art ainsi que le visiteur, comment elles s’ouvrent à un engagement. Elles ne partagent pas uniquement un motif ou un thème, mais surtout le désir d’être vues. Elles ne peuvent pas être visitées assez souvent. Emprisonnées dans ce moment fragile, touchées par le regard. Ce regard est complexe dans sa beauté et en même temps pénétrant dans son caractère impitoyable. C’est ce qui rend les œuvres tellement vulnérables. Comme elles, nous sommes aussi fragiles, faibles, beaux, condamnés à disparaître avec impétuosité.

Je serai donc souvent présent, cher visiteur, me promenant, regardant, parfois en conversation, profitant de votre présence. Ces œuvres méritent notre attention avant qu’elles ne se retirent et laissent leur corps se lover dans l’environnement silencieux de leur emballage.

Wim Lambrecht, printemps 2017


Avec des œuvres de Philip Aguirre y Otegui, Nina Canell, Leo Copers, Honoré d’O, Lili Dujourie, Luciano Fabro, Barry Flanagan, Jef Geys, Maarten Herman, Louise Lawler, Kris Martin, Carsten Nicolai, Oksana Pasaiko, Juan Pablo Plazas, Hannelore Van Dyck, Herman Van Ingelgem, Emma Van Roey, Pieter Vermeersch, Henk Visch, Heidi Voet et Cathy Wilkes.

_____________________

Wim Lambrecht (°1973, Gand) est directeur, enseignant et chercheur à la LUCA School of Arts campus Sint-Lucas Beaux-Arts Gand. En outre, il est aussi actif comme artiste et commissaire. Des projets de recherche récents et des expositions mettent en lumière son intérêt pour l’image en mouvement. Il ne se concentre pas seulement sur l’image en mouvement projetée, comme le film ou la vidéo, mais aussi sur l’image en mouvement physique en relation avec un public, comme la performance, le théâtre et les concerts. L’intérêt de Lambrechts pour la fragilité, l’éphémère et les formes artistiques temporaires constitue le point de départ de cette exposition des œuvres d’étudiants, d’enseignants et de chercheurs de la LUCA School of Arts. Des interventions, des rencontres et des performances sont prévues au cours de la présentation.

Réservez un guide

T: +32 (0)9 210 10 75

Découvrez les différents aspects de l’exposition. Laissez-vous diriger par un guide.

>  Retrouvez ici les formules

Avec le support de