.Teresa Burga | An Artist or a Computer? Oeuvres conceptuelles des années ‘70

10.03 jusqu'à 13.05.2018

Teresa Burga (°1935, Iquitos, Pérou) est une figure importante de la récente histoire artistique d’Amérique latine. Elle a débuté sa pratique dans le Pérou des années ’60 comme artiste pop et s’est consacrée ensuite à l’art conceptuel. Vu le contexte, elle semblait vouée à rester invisible ou à tomber vite dans l’oubli: elle était artiste, femme, péruvienne sous un régime militaire et rebelle dans un système traditionnel et patriarcal. En outre, son oeuvre ne représentait pas le caractère figuratif et folklorique auquel on pouvait s’attendre, mais elle était conceptuelle, immatérielle et se rapprochait davantage de la recherche scientifique que d’une imagination libre et artistique.

Dans les années ’70, Teresa Burga créa des installations expérimentales basées sur des rapports administratifs, des diagrammes minutieux, des objets didactiques et des projets de machines absurdes. Elles comportent la réminiscence codée d’actions et d’instructions pour des projets concrétisés et pour de futurs projets. Elles quantifient également des entités tels que son corps, des poèmes ou des groupes démographiques. Sans être franchement politique, elle s’interrogea, par sa pratique non-conformiste, sur des aspects de la société moderne, comme la création d’images dans la culture de masse, l’automatisation et la bureaucratisation du travail et des loisirs, l’identité de la femme. Dans son oeuvre, Burga mit l’accent sur le processus ouvert. L’art est pour elle la formulation de propositions que le spectateur peut compléter en leur donnant du sens.

L’exposition du S.M.A.K. entend offrir une vision de l’oeuvre conceptuelle de Teresa Burga avec les installations 4 Mensajes (1974) et Borges (1974), et une série de dessins et d’objets des années ’70.

Le titre réfère à l'interview avec Teresa Burga qui était publié sous le même titre  dans le magazine péruvien 'Correo' (17 juillet 1972, p. 23).