Bjarne Melgaard et Oscar Murillo au S.M.A.K. en septembre 2019

Bjarne Melgarad, film still, ‘Let Your Mind Be Your Bed’.
i
Bjarne Melgarad, film still, ‘Let Your Mind Be Your Bed’.
Oscar Murillo,Triennale Kathmandu 2017, photo: Dirk Pauwels
i
Oscar Murillo,Triennale Kathmandu 2017, photo: Dirk Pauwels
Nina Canell Perpetuum Mobile (25 kg) 2009–2014 mixed media variabele afmetingen 2017 aankoop
i
Nina Canell Perpetuum Mobile (25 kg) 2009–2014 mixed media variabele afmetingen 2017 aankoop


Dans le cadre de Highlights for a Future, La collection (I)’, de nombreuses conférences d’artistes auront également lieu en septembre 2019, notamment avec Bjarne Melgaard (26 sept) et Oscar Murillo (29 sept).
 

Screening ‘Let Your Mind Be Your Bed’ avec Bjarne Melgaard et Ulrike Lindmayr - 26 septembre 2019 - 19h30

Le musée organise la première représentation en Belgique du théâtre de marionnettes expérimental de Bjarne Melgaard (°1967, Sydney). Le film revalorise l’héritage littéraire de l’auteur new-yorkaise Kathy Acker, décédée prématurément. Le dialogue et les relations mutuelles entre les personnages sont alimentées par la littérature d’Acker, qui réunit des impulsions du monde punk, du post-modernisme et un féminisme sexuel positif. Le screening est suivi par un entretien entre l’artiste et Ulrike Lindmayr. Ulrike Lindmayr (°1962) collabora à la rédaction de revues artistiques internationales et de quotidiens à Vienne. Elle était également chargée de la conception et de la coordination d’expositions pour différentes institutions nationales et internationales et elle conseilla durant quelques années les autorités flamandes en matière d’art dans l’espace public. Elle est la co-fondatrice du centre non marchant ‘LLS 287. Ruimte voor actuele Kunst’ à Anvers et en assuma la direction artistique de 2007 à 2017. En 2010, elle organisa un entretien et une performance avec Bjarne Melgaard, à l’occasion de la publication de son ouvrage ‘Untitled Novel’ (2010).

Oscar Murillo - 29 septembre 2019 - 15h
La communauté, l’identité, le langage et l’inclusion culturelle et sociale sont les thèmes centraux qui caractérisent l’art d’Oscar Murillo (°1986, La Paila). Il traite souvent des aspects relatifs à son histoire personnelle et à ses liens transculturels avec sa patrie, la Colombie. En impliquant des membres de sa famille, des ouvriers de l’usine locale et des écoliers dans le processus de création, il aborde des sujets sociaux qui relient des mondes divergents entre eux. Dans cette approche, l’accent mis sur l’esprit de communauté est tout aussi important que la révélation de phénomènes et de sentiments de displacement (déplacement). Ses peintures se basent également sur une méthode de transformation, des tissus découpés étant traités à la peinture à l’huile et abandonnés durant un certain temps dans l’atelier où elles accumulent de la poussière, des saletés et autres éléments environnementaux. Ces matériaux, qui sont identiques dans le monde entier quel que soit le contexte social ou culturel, correspondent à l’approche égalitaire et inclusive de son oeuvre. Une des peintures de Murillo est actuellement visible dans l’exposition ‘Highlights for a Future: De Collectie (I). En 2017, l’artiste prit part à la première Triennale de Kathmandu, organisée par le S.M.A.K., en collaboration avec la Siddartha Arts Foundation. Il réalisa l’oeuvre ‘The Coming of the Europeans’, qui dénonce les héritages laissés par le colonialisme, en collaboration avec un atelier local de sérigraphie.

dans la catégorie: Artist Talk

Lignes directives pour une visite à l’aise pendant COVID-19

>