Vincent Geyskens

D’après Vincent Geyskens, la peinture se comporte comme un zombie: une âme fébrile du passé qui ne peut pas expliquer sa présence. Ce n’est pas un hasard si ce sont également les caractéristiques principales de la peinture, à savoir le matériel et le corporel, qui sont actuellement opprimés. Par ses peintures et ses collages, Geyskens entend d’une certaine manière libérer notre regard – pris en otage par les préjugés et les stratégies des images. On ne peut plus réduire à un seul ensemble logique des fragments de peau nue, des éclats de peinture, des fils de bois peints, le flash d’une femme nue ou du lait renversé, au contraire,  ils s’emmêlent pour former une expérience plastique immédiate.


Date et lieu de naissance: 1971, Lier, Belgique
lieu de résidence: Bruxelles, Belgique

Plus d'oeuvres de