Richard Serra .Sculpture & oeuvres sur papier

24.06 jusqu'à 20.08.2000

Les plaques d’acier monumentales - disposées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur - influencent l’expérience de l’échelle et de l’espace et défient toute notion de gravité. Tout comme d’autres artistes du minimal art et du land art, Serra a profondément modifié l’aspect et surtout le contenu de la sculpture actuelle.

La sculpture "Equal Parallel and Right Angle Elevations" de 1973 occupe une place centrale dans cette exposition. Il s’agit de deux plaques d’acier massives avec un poids total d’environ 7 tonnes. Elles sont disposées selon une configuration spécifique par rapport à un espace donné (parallèlement et formant un angle droit). L’épaisseur et la hauteur relativement basse donnent aux plaques d’acier l’aspect de murets définissant le parcours dans la salle. L’œuvre génère une expérience physique particulière de l’espace transformé et aiguise la prise de conscience du sujet dans cet espace physique et mental. En outre, l’exposition présente de nombreuses œuvres graphiques exécutées de 1972 à 1999. Richard Serra a créé une œuvre sur papier impressionnante. A cet effet il utilise des techniques d’impression connues telles que la sérigraphie, la lithographie, l’aquatinte et l’eau-forte, mais l’aspect de son œuvre est tout sauf traditionnelle. Il parvient à dépasser le caractère sériel du graphisme par des tirages limités et en donnant à chaque impression une identité propre. E.a. en raison de leur format parfois important, par la tactilité particulière de l’encre d’impression et par les traitements manuels, les oeuvres sur papier réfèrent plutôt à ses sculptures qu’à ce que l’on attend traditionnellement du graphisme. Richard Serra considère le graphisme comme le complètement nécessaire de la conceptualisation de son œuvre tridimensionnelle. Les deux genres - les sculptures d’acier et les oeuvres sur papier - témoignent de la poésie spéciale de Richard Serra. Les surfaces noires énormes donnent parfois l’impression de tomber du cadre, de s’enfoncer dans le sol, d’avoir un poids que le support, le papier, peut à peine porter. Comme personne d’autre, Serra parvient à créer une symbiose mentale entre la robustesse et le poids d’une part, et la sensibilité et la légèreté d’autre part.

  Plus au sujet de Richard Serra