Kendell Geers .Irrespektiv

21.04 jusqu'à 26.08.2007

Pour l'exposition "Crap Shoot", il a fait suivre le curateur Rudi Fuchs par un détective privé pendant une semaine. À Glasgow, il a fait exploser l'un des murs du musée. Ailleurs, il a fait son portrait sur un Hustler, a encadré le résultat avant de pendre la "peinture" dans un musée. Au Palazzo Grassi, il a uriné dans l'urinoir de Duchamps. Il explore ainsi en permanence les limites du mal, en imagination, pour l'interpréter sous une forme artistique très personnelle. Chez Geers, l'art ne porte pas sur l'œuvre d'art elle-même, mais sur le message qui se cache derrière l'œuvre d'art. Il ne produit son "art" que pour miner l'establishment. Kendell Geers ne veut pas être étiqueté d'artiste, ni d'activiste. Pas artiste parce qu'il manque d'art et pas activiste parce qu'il estime que la situation que connaît actuellement le monde ne laisse aucune place aux activistes. Geers ne croit pas en une Utopie, il est plutôt intéressé par une "dystopie". Pour lui, la liberté est la capacité d'exprimer son propre avis, de pouvoir se définir et d'avoir l'espace nécessaire pour se représenter d'une façon qui réponde à ses besoins et à ses expériences et pas ceux des autres, c'est-à-dire ceux des médias et de la société de consommation.

Avec le soutien d'Allen & Overy: Allen & Overy LLP est un réseau d'avocats international qui conseille des entreprises, des banques et des autorités publiques depuis ses 24 bureaux de par le monde. Nos activités de mécénat et de "pro bono" s'inscrivent dans une approche de "justice pour tous". Allen & Overy LLP est heureux de soutenir cette exposition de Kendell Geers qui invite à la réflexion.

  Plus au sujet de Kendell Geers