.Faux Jumeaux 3 presenté par Daniel McClean

01.12 jusqu'à 11.01.2009

François a choisi deux salles identiques et a baptisé son projet du nom de Faux Jumeaux. Il a demandé à 15 personnes de choisir chacune deux œuvres d’art qui se ressemblent fortement en matière de forme ou de matériau, mais qui ont néanmoins été réalisées indépendamment. Quelles sont les ressemblances ou les différences sur le contenu qui se révéleront en les présentant ‘en miroir’ dans les deux salles identiques?

Ce qui m'intéresse dans ce projet, c'est d'explorer le parallèle entre l'invention et l'appellation de la couleur picturale par l'artiste français Yves Klein (1928-1962) et l'artiste mexicain Gerald Murillo (1875-1964), également connu sous le nom Dr Atl. Les deux artistes se sont exprimés à travers la création et l'appellation des couleurs picturales. En d'autres termes, ils ont développé des formules pour produire de la couleur picturale et ils ont nommé ces couleurs en référence à leurs noms personnels, et ont utilisé ces couleurs dans leurs propres peintures. De renommée mondiale, Yves Klein a inventé et utilisé un bleu profond, bien distinctif et baptisé ‘International Klein Blue’ (IKB) dans un large éventail d'oeuvres, notamment dans ses peintures monochromes et Anthropométries de la fin des années 1950. Yves Klein a créé IKB avec l'aide de chimistes afin d'obtenir la même intensité qu'avec des pigments secs, mais en intégrant des pigments secs dans une résine claire et synthétique. Gerald Murillo, qui signait ses peintures sous le nom Dr Atl, a développé une gamme de couleurs dérivée d'un pigment résineux solide mais à appliquer sur la toile comme un crayon de cire. On parle des couleurs Atl. Des années 30 à sa mort, il a utilisé les couleurs Atl dans ses peintures de paysage ainsi que dans ses représentations mystiques de volcans. Ma proposition pour l'exposition est simple : il s'agit de peindre dans l'une des salles un mur en utilisant les couleurs IKB et un autre mur en utilisant les couleurs Atl. Sur le mur peint en IKB, je montrerais une copie du brevet déposé par Yves Klein en France en 1957 pour protéger légalement IKB.

La création de ce brevet, en utilisant les couleurs IKB, a contribué à forger l'identité légendaire d'IKB. Sur le mur peint en couleurs Atl, je montrerais une copie de la formule décrite par le Dr Atl pour produire les couleurs Atl. En plus d'explorer les relations entre l'invention et le nom de la couleur ainsi que sa parenté artistique, l'exposition s'intéresse également de façon indirecte au parallèle entre le système juridique des brevets et le système de l'originalité dans le monde artistique. Un brevet est un monopole juridique qui protège pour une période temps limitée une invention à potentiel (industriel) pour que celle-ci ne soit pas exploitée par des tiers. Un brevet doit être déposé pour être protégé et ne peut pas être identique ou fortement semblable à un brevet existant. Une fois que le brevet est déposé et divulgué au monde, il ne peut pas être utilisé par des tiers, même si un brevet identique a vu le jour parallèlement, sans qu'il n'y ait eu copie. Dans un certain sens, une fois qu'un artiste a créé une oeuvre, et que celle-ci a pris sa place dans l'histoire de l'art, il est difficile pour d'autres artistes d'utiliser la même idée ou une idée similaire, ou la même technique, car le monde de l'art est conscient (comme pour les brevets) de l'existence de l'oeuvre d'art qui la précède.

Proposition 1 - Michel François Proposition 2 - Loïc Vanderstichelen Proposition 4 - Yves Brochard Proposition 5 - Guillaume Désanges Proposition 6 - Laurent Jacob Proposition 7 - Raya Lindberg Proposition 8 - Hans Theys Proposition 9 - Frank Maes Proposition 10 - Philippe Van Cauteren Proposition 11 - Rainier Lericolais Proposition 12 - Christine Macel Proposition 13 - François Curlet Proposition 14 - Joël Benzakin Proposition 15 - Lea Gauthier Proposition 16 - Jean-Paul Jacquet

Artistes participants:
Gerald Murillo, Yves Klein