Stefaan Dheedene .Ghost Shift

12.12 jusqu'à 31.01.2010

L'installation se compose concrètement d'une grande vitrine en bois renfermant une scie circulaire, un copieur et de la sciure. Des planchettes en bois au format irrégulier et un bloc de feuilles A4 sont posés sur un socle à côté de la vitrine. Le verso de ces feuilles est blanc et le recto est une progression d'une gamme de blanc qui se rapproche pratiquement du noir absolu.

La configuration susmentionnée est le résidu d'une série d'évènements préalables: Stefaan Dheedene a activé – non pas seul mais avec une autre personne – une série d'attributs. L'artiste s'est emparé de la scie circulaire et du bois pour scier des blocs aussi petits que possible. Son compagnon a entre-temps copié encore et encore dans la même vitrine une feuille A4 blanche. Chaque page copiée est à nouveau copiée jusqu'à ce qu'une feuille pratiquement noire ne sorte de la machine en roulant. La sciure est devenue à la longue l'élément perturbateur ‘qui définit l'image’. Ghost Shift est présentée par le S.M.A.K. comme si c'était une vieille machine poussiéreuse, oubliée dans une usine. La production s'est arrêtée, les produits en sont les témoins muets.

  Plus au sujet de Stefaan Dheedene