Vincent Geyskens .UnDEAD

23.06 jusqu'à 02.09.2012

Pour Geyskens, la peinture se comporte au sein de l’art contemporain comme un 'undead', un zombie errant revenu du passé et qui ne peut justifier sa présence. C'est pourquoi l'artiste remet sans cesse en question l'autonomie absolue, le plaisir matériel et corporel de la peinture.

Les sept salles de l’étage supérieur du S.M.A.K. contiennent des œuvres vaguement rassemblées en cluster autour de thèmes récurrents dans les tableaux que Geyskens a peint au cours des quinze dernières années. Geyskens a également sélectionné dans la collection du S.M.A.K. un certain nombre d’œuvres contemporaines qui ont selon lui des liens avec certains aspects de sa propre pratique artistique.. Le combat idéologique entre peinture figurative et peinture abstraite du siècle dernier est entièrement dépassé selon Geyskens. Celui qui peint aujourd’hui sait qu’il est seul. Peindre est une manière particulière de penser. C’est une pratique dans laquelle les pensées se matérialisent et que ce soit d’une manière figurative ou abstraite importe peu. Geyskens s’intéresse plutôt à la corporalité, la matérialité de la peinture, dans ses œuvres figuratives comme dans ses œuvres abstraites. Publication Un catalogue a été conçu dans le cadre de l’exposition UnDEAD.

Guide expo Download guide expo

  Plus au sujet de Vincent Geyskens