.Tomorrow

14.03 jusqu'à 24.05.2015

Joris Ghekiere (°1955, Courtrai) se positionne de manière obstinée et ambiguë comme peintre. Il ne s’engage pas sur une seule écriture, mais explore des techniques et des styles de peinture différents. Des images internet et ses propres photos lui servent souvent de matériau de départ. Ceci engendre une œuvre dans laquelle des représentations figuratives et des images abstraites entrent en interaction. Ghekiere est fasciné par la beauté simple et pleine de clichés: des natures mortes avec des plantes ou des fleurs, ou des portraits de femmes embellies, entre autres. Il remet en question ce genre de beauté en utilisant des coloris atypiques, des couleurs en dégradé, des négatifs d’images et des compositions déformées. La beauté évolue et, au final, reste passagère. Les cercles ondoyants que l’artiste pulvérise souvent sur ses images donnent l’impression que ses peintures sont changeantes et mobiles et que plusieurs perspectives coexistent dans une même image. Ghekiere place la beauté dans une autre perspective, au propre comme au figuré. Son intervention artistique sape en même temps la lisibilité de ses images de l’intérieur: la beauté stéréotypée sans complexes est convertie en une nouvelle esthétique marquée par une complexité insaisissable. Et c’est précisément ce côté insaisissable qui défie le regard en observant les peintures de Ghekiere. L’œuvre de Joris Ghekiere appartient, comme celle de différents peintres belges de sa génération, à l’art pictural actuel qui questionne par l’image. Le médium de la peinture y est utilisé pour remettre en question l’image, tant au niveau du contenu, que sur le plan visuel. L’exposition au S.M.A.K. présente l’œuvre de l’artiste de la fin des années ’90 à aujourd’hui. Ulrich Loock est commissaire de cette exposition.

Artistes participants:
Joachim Koester, Joris Ghekiere