.Étude de collection III: L’art en Europe après ’68

13.09 jusqu'à 15.03.2015

Ce projet de recherche a été lancé en 2012 et s’est soldé par une présentation sur l’exposition « L’art en Europe après ‘68 » qui a été organisée par Jan Hoet en 1980. Des œuvres d’artistes de l’exposition de l’époque, tels que Hanne Darboven, Jannis Kounellis, Luciano Fabro et Art & Language, seront combinées avec du matériel d’archives et de la documentation photographique dans une scénographie réalisée par l’artiste bruxellois Richard Venlet.

Le S.M.A.K. a chargé le directeur fondateur du Musée d’Art contemporain à Gand de ce projet suite au décès de Jan Hoet début 2014.

Avec « L’art en Europe après ‘68 », Jan Hoet a organisé pendant l’été 1980 une exposition au rayonnement international dans le Musée d’Art contemporain de l’époque et à l’Abbaye Saint-Pierre à Gand. La procédure de sélection pour les artistes participants a été accompagnée par un jury international dans lequel siégeaient, outre Jan Hoet lui-même, des personnalités telles que Johannes Cladders, Piet van Daalen et Karel Geirlandt. Pour la première fois, l’art européen était aussi présenté à la lumière du minimal art américain prédominant. Jan Hoet a inauguré aussi dans le cadre de ce projet, par le biais d’œuvres d’art de Barry Flanagan et Daniel Buren, la tradition gantoise d’art contemporain dans l’espace public, maintenue vivante au S.M.A.K. jusqu’à ce jour par Chambres d’amis (1986), en passant par des projets tels que Over the Edges (2002), jusqu’à TRACK (2012).

« L’art en Europe après ‘68 » a eu une influence sur la notoriété du musée, mais aussi sur la croissance et la signification de la collection du musée. Pour la première fois, Hoet disposait de moyens adéquats pour donner une forme substantielle à la collection par l’acquisition d’œuvres d’art importantes comme « Aeromodeller » de Panamarenko, « Wirtschaftswerte » de Joseph Beuys et de pièces maîtresses de l’arte povera italien. L’intérêt de ces œuvres clés a donné l’occasion d’une étude approfondie sur la signification de l’exposition « L’art en Europe après ‘68 » pour la collection du S.M.A.K. et, par extension, pour l’histoire de l’art en Belgique.

L’exposition choisit cette étude comme point de départ et va se servir d’une série d’œuvres importantes de la collection et d’une sélection parmi les pièces d’archives et de documentation pour donner un aperçu de (la réalisation de) l’exposition et de son importance pour la collection. Grâce à de nombreux documents, des lettres, des photos, des rapports, des fragments audio-visuels, des esquisses, des plans etc. de nos propres archives du musée et d’archives externes, les événements de cette période cruciale dans l’histoire du musée ont pu être reconstitués.

La recherche de fond constitue également la base de l’exposition « Étude de collection III : L’art en Europe après ‘68 ». Plutôt que d’être un projet de re-enactment, cette expo va proposer un aperçu du contexte et du contenu de « L’art en Europe après ‘68 » à l’aide de matériel documentaire.

Les artistes qui ont participé à « L’art en Europe après ’68 » en 1980 étaient : Art & Language, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Marcel Broodthaers, Stanley Brouwn, Daniel Buren, Victor Burgin, Tony Cragg, The Red Crayola, Hanne Darboven, Jan Dibbets, Braco Dimitrijevic, Luciano Fabro, Hans Peter Feldmann, Barry Flanagan, Gilbert & George, Hans Haacke, Imi Knoebel, Jannis Kounellis, Richard Long, Mario Merz, Panamarenko, Giulio Paolini, Anne & Patrick Poirier, Gerry Schum, Jean Luc Vilmouth, Ger Van Elk et Gilberto Zorio.
 


Philippe Van Cauteren sur la contribution de Richard Venlet à l’exposition
 

Richard Venlet (°1964, Hamilton, Australie) étudie comment et dans quel contexte l’art est présenté et comment ça détermine l’expérience du spectateur. Il interroge l’espace muséal et l’architecture de la vision. Son analyse ne s’exprime pas comme une critique de l’institution, telle que nous la connaissons des années ’60 et ’70, mais elle se fonde sur la fascination et le respect pour l’art et l’oeuvre d’art. Dans ses installations contextuelles – nous ne parlerons pratiquement jamais d’une oeuvre d’art autonome – l’artiste s’intéresse aussi souvent, outre aux oeuvres d’art, à des pièces d’archives, des documents et du matériel d’exposition.

 

En 2006, Venlet a réalisé pour le S.M.A.K. la présentation spatiale du projet d’étude ‘Recollecting Landscapes’ et plus récemmment, en 2013-’14, il a utilisé une sélection provenant de la collection et des archives du musée pour son exposition ‘Museum for a Small City’. La collaboration entre le S.M.A.K. et l’artiste pour la scénographie de ‘Etude de collection III: L’art en Europe après ‘68’ est une continuation de ces projets. L’intérêt de Venlet pour des collections de musées et leur histoire s’explique, dans ce cas-ci, par la question de savoir comment ‘L’art en Europe après ‘68’ (1980), une exposition importante dans l’histoire du S.M.A.K., peut être activée et présentée au public de manière intéressante et passionnante.

 

Pour le design de l’exposition actuelle, l’artiste a utilisé comme readymade et modèle l’identité graphique de l’exposition initiale, qui part de la forme d’un triangle. Au lieu de reconstituer la scénographie de ‘L’art en Europe après ‘68’, il a recherché une solution qui permette de visualiser la trame et le caractère documentaire et artistique de la présentation actuelle. L’intervention de Richard Venlet est visible et tangible, tout en faisant preuve de discrétion et de respect pour les oeuvres d’art exposées.

 

Programme public

L’exposition sera accompagnée d’une publication sur le projet de recherche et d’un programme public de fond dans lequel Koen Brams et Dirk Pültau vont approfondir, en tant que connaisseurs du musée et de la collection, différents aspects à l’aide d’interviews, de conférences ou de débats. Une autre partie du programme public sera liée à l’exposition « De Zee » qui aura lieu cet automne à Oostende pour honorer Jan Hoet (via Mu.ZEE). De plus amples informations sur le programme public suivront plus tard.

« Étude de collection I » a été le projet « Inside Installations » (2010) et « Étude de collection II » a eu lieu sous forme d’exposition intitulée « Museum for a Small City » (2013) avec l’artiste Richard Venlet comme curateur.

Artistes participants:
Gerry Schum, Imi Knoebel, The Red Crayola, Tony Cragg, Victor Burgin, Patrick Poirier, Anne Poirier, Giulio Paolini, Gilberto Zorio, Hans Peter Feldmann, Barry Flanagan, Ger van Elk, Gilbert & George, Mario Merz, Richard Long, Hans Haacke, Luciano Fabro, Braco Dimitrijevic, Jan Dibbets, Hanne Darboven, Daniel Buren, stanley brouwn, Christian Boltanski, Jannis Kounellis, Joseph Beuys, Marcel Broodthaers, Panamarenko, Jean Luc Vilmouth, Art & Language, Art & Language, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Marcel Broodthaers, stanley brouwn, Daniel Buren, Victor Burgin, Tony Cragg, The Red Crayola, Hanne Darboven, Jan Dibbets, Braco Dimitrijevic, Luciano Fabro, Hans Peter Feldmann, Barry Flanagan, Gilbert & George, Hans Haacke, Imi Knoebel, Jannis Kounellis, Richard Long, Mario Merz, Panamarenko, Giulio Paolini, Patrick Poirier, Anne Poirier, Gerry Schum, Jean Luc Vilmouth, Ger van Elk, Gilberto Zorio