Sauvez les plastiques!

Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
i
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
Carstel Höller Schwarzer Elefant 1999 polyurethaan
i
Carstel Höller Schwarzer Elefant 1999 polyurethaan
i
Bruce Nauman, 'Untitled (Four Small Animals)', 1989, mixed media, h. 43 cm x b. 244 cm x d. 269 cm
i
Katharina Heinrich, 'Ohne Titel', 1997, polyethyleen, nylondraad, h. 226 cm x b. 197 cm, bruikleen Collectie Vlaamse Gemeenschap
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
i
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
i
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens
i
Workshop septembre 2019, image: Titus Simoens

S.M.A.K. et le Design Museum Gent dressent un inventaire des matières plastiques dans leurs collections.

Dans le cadre du débat sur le climat, les matières plastiques sont montrées du doigt, à juste titre. Il est de notoriété publique qu’elles sont difficilement dégradables et recyclables et génèrent une ‘soupe’ de plastique dans les océans. Mais les restaurateurs des musées se font du souci pour leurs pièces de collection en plastique. Si certains plastiques ne se désintègrent jamais, la plupart d’entre eux se dégradent. Et parfois même en peu de temps.

Le plastique est un matériau relativement récent dans les collections des musées. La plupart des types de plastique demandent des soins sur mesure. Pour pouvoir le permettre, le S.M.A.K. et le Design Museum Gent, qui conservent ensemble près de 4000 pièces en plastique, ont lancé un projet en 2018. Une première étape consiste à établir une terminologie standard pour désigner et définir les matériaux, les techniques et les phénomènes de dégâts. Dans une deuxième phase, le type de plastique est identifié et un rapport de conditions est établi pour chaque pièce de la collection. On se base à cette fin sur un examen des sources, le ‘plastic identificatie tool’, récemment développé aux Pays-Bas, ou une analyse chimique.

Durant la semaine du 16 septembre, les collaborateurs des musées et les chercheurs concernés échangent leur expertise. Ils se familiarisent au ‘plastic identificatie tool’ dans un atelier privé, au cours duquel des espèces de plastiques sont identifiées à l’aide d’un questionnaire en ligne, d’échantillons de matériaux et en regardant, en sentant, en touchant et en écoutant attentivement. Tant les collections du S.M.A.K., du Design Museum Gent, d’ADAM-Brussels Design Museum, du MoMu que du FOMU sont traitées. Ce projet est une coopération entre le Nederlandse Rijskdienst voor het Cultureel Erfgoed, l’Institut Royal du Patrimoine Artistique et le Cologne Institute of Conversation Sciences de la TH Köln.

dans la catégorie: Collection