Heimo Zobernig



lieu et année de naissance: 1958, Mauthen, Autriche résidence: Vienne, Autriche

Heimo Zobernig a étudié à Vienne, où il enseigne la sculpture depuis 2000. Déjà depuis les années ’90, il jouit d'une reconnaissance internationale avec plusieurs participations à la Biennale de Venise et à la Documenta. Dans sa ‘Klasse Zobernig’, il travaille avec des étudiants et de jeunes artistes pour créer un ‘Gesamtkonzept’. Zobernig explore constamment les relations possibles entre forme et contenu, ce qui fait qu’un élément de doute est toujours présent dans son œuvre. Rien n’est donc certain à la vue d’une expérience artistique qui dépend de (la position de) l'observateur. L'œuvre de Zobernik englobe la sculpture, la peinture, la performance, l'installation, le film et la vidéo. Il fait également souvent référence au théâtre et à l'architecture: c’est ainsi qu’il intervient sur des éléments presque invisibles dans les salles d'exposition, tels que les plinthes ou les socles.

Zobernig commence sa carrière avec de petites peintures et des objets en carton laqué noir en guise de réflexion sur le néo-expressionnisme et l'austérité formelle utopique du modernisme. Il utilise des méthodes simples pour révéler la superposition historique de ses œuvres, comme des maquettes et des prototypes. Depuis le début des années ’80, Zobernig explore les possibilités de sculpture dans des objets et reliefs géométriques, composés de cubes, d'angles, de colonnes, de socles, de murs mobiles et d'étagères. Ceux-ci sont fabriqués à partir de matériaux sans prétention tels que l'aggloméré, la résine synthétique, la peinture émulsion, les tubes fluorescents et d'autres matériaux de construction courants. La banalité des matériaux est renforcée par l'esthétique standardisée de l'œuvre de Zobernig, qui oscille entre objet utilitaire et sculpture minimaliste, entre symbolique et fonctionnalité.

Zobernig nomme systématiquement ses œuvres ‘Ohne Titel’. Son langage de forme fait penser à celui de l'art minimal de Donald Judd, Sol LeWitt et Robert Morris, mais rompt ironiquement avec le canon du fétichisme et des matériaux nobles. L'aspect semi-amateur de ses vidéos et de ses films, dans lesquels il n'est pas rare qu'il s'exhibe nu dans des situations étranges voir embarrassantes, bouscule également nos attentes. Pourtant, le déploiement physique de son corps dans ces œuvres fait également penser au travail des pionniers de la vidéo tels que Bruce Nauman et Vito Acconci. Le fil conducteur de l'œuvre multiforme de Zobernig est sa recherche fondamentale sur la présentation de l'art et son cadre de référence. Les jeux de rôles sont sans cesse bousculés et génèrent des questions ouvertes. Cette création consistante d'une friction complexe entre la fonction des œuvres d'art, la scénographie de l'exposition et le spectateur, situe Zobernig dans le post-conceptualisme en termes d'histoire de l'art.


Expositions



Devenez un Ami du S.M.A.K.
made by